Jack FREZAC

Jack FREZAC a créé son entreprise de nettoyage industriel début 2009.
Jack FREZAC
ijpro
Quel a été votre parcours professionnel avant la création d’entreprise ?

Je suis arrivé dans le milieu du nettoyage industriel un peu par hasard : je travaillais en parallèle dans une entreprise de nettoyage industriel, tout en poursuivant des études en comptabilité et gestion. Mes études terminées, en attendant de trouver un emploi correspondant à ma formation, je suis resté dans le milieu du nettoyage. J’ai ainsi beaucoup appris sur le terrain. J’ai ensuite réalisé que j’avais les moyens de progresser dans ce métier, de part ma formation et mes connaissances techniques. C’est alors l’objectif que je me suis fixé. J’ai pu progresser dans mon métier au fil du temps : ouvrier, laveur de vitres, chef d’équipe, inspecteur et enfin chef d’agence.

Quel événement vous a donné l’idée de créer ?

Occupant un poste de chef d’agence (en fait, en charge de deux agences) au moment de mon licenciement, l’alternative était, soit de trouver un emploi similaire, soit de saisir l’opportunité de créer mon entreprise. J’ai choisi la seconde option, après avoir pris connaissance des aides qui pouvaient m’être apportées.


Quelles sont les différentes étapes par lesquelles vous êtes passé dans votre parcours de création ? Quelles  difficultés avez vous dû surmonter ? Quelles solutions avez-vous trouvées ? En quoi votre conseiller ALICE vous a-t-il été utile ?

J’ai beaucoup réfléchi dans un premier temps, car il s’agit d’une décision hautement importante qui engage non seulement le créateur, mais également sa cellule familiale. Un tel projet doit être murement réfléchi et toutes les éventualités doivent être envisagées, afin de prévoir une réponse adaptée.

Une fois la décision définitivement prise, je me suis énormément documenté sur internet au sujet des démarches à effectuer, la législation, l’aspect administratif. Le conseiller ALICE m’a alors beaucoup apporté en m’indiquant les diverses aides auxquelles je pouvais prétendre et en m’aidant à réaliser le business plan, à écrire les statuts.
Ceci a pris plusieurs semaines et une fois le tout finalisé, il m’a mis en relation avec  PRISME 95. Grace à la solidité du dossier présenté, PRISME 95 m’a accordé sa confiance en m’octroyant des aides financières et en m’appuyant auprès de l’organisme bancaire.

L’ouverture du compte bancaire aura été l’étape la plus semée d’embuches, du moins dans mon cas. Je sollicitais un prêt de 10 000 €, et pour l’obtenir j’ai du fournir mes relevés de compte personnels ainsi que ceux de ma conjointe, sur quatre mois, alors que personnellement je présentais des garanties financières solides, étant seul propriétaire d’un bien immobilier. De plus, j’ai eu affaire à des interlocuteurs passifs et peu impliqués qui n’ont pas su faire avancer efficacement et rapidement le dossier (gestionnaire souvent absente pour maladie et dossiers en instance, aucun remplacement !).

Comment s’est passé le démarrage de l’entreprise ? Quelles sont vos perspectives d’avenir, vos sentiments en repensant à ce parcours ?

Le démarrage de l’entreprise a été soumis à l’obtention du prêt et à l’ouverture du compte bancaire. Mon premier client ayant besoin de mes services tout début janvier, je devais impérativement démarrer mon activité. Cependant, en raison des lenteurs expliquées ci-dessus, je n’ai pas pu anticiper et j’ai donc dû tout gérer simultanément : inscription à la chambre des métiers, diverses formalités de création, démarrage de l’activité, recrutement, recherche de véhicules, aspects comptables et administratifs,  achats de matériel sur fonds personnels.
Aujourd’hui, deux mois après le démarrage, je suis serein, les prévisions sont respectées et de nombreux contacts devraient se concrétiser dans les semaines et mois qui viennent.

Je suis confiant dans l’avenir, et suis soutenu et aidé par mon entourage. Je reste néanmoins agacé du comportement de l’organisme bancaire, et suis parfois perplexe devant la complexité et les lenteurs des différentes administrations (URSSAF, RSI …). Je suis cependant heureux d’avoir pu mener ce projet à terme et n’oublie pas que sans l’aide précieuse apportée par le conseiller ALICE, le parcours aurait été beaucoup plus long et difficile. Il est en effet rassurant de savoir qu’un interlocuteur compétent et disponible peut répondre aux questions et aider à faire les bons choix.

… et enfin, un message que vous souhaiteriez transmettre aux personnes qui, aujourd’hui ou demain, se lanceront à leur tour dans le parcours de création d’entreprise.

Etre lucide sur ses capacités personnelles à gérer une entreprise, et en cas de besoin, savoir s’entourer de collaborateurs compétents ;  connaître ses faiblesses pour rester vigilant.
Avoir une excellente connaissance du produit, de son métier, gage de crédibilité et de compétitivité.
Avoir réalisé une étude de marché, savoir vendre, savoir se différencier par rapport à la concurrence.
Ne pas être avare de son temps, avoir de bonnes qualités rédactionnelles, une bonne présentation.

IJPRO
62, rue des Sarments
95490 VAUREAL
ijpro@orange.fr

01 34 66 70 58
06 59 88 16 80